Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Allergies: le docteur avant le purificateur

Si «juin» rime avec «rhume des foins», vaut-il la peine d’acheter un purificateur d’air pour lutter contre les acariens et pollens au salon ou dans la chambre à coucher? Ces appareils coûtent en effet plusieurs centaines de francs. «Nous avons élaboré un label qui garantit que ces dispositifs réduisent le nombre d’allergènes présents dans l’air. Ils peuvent donc être bénéfiques aux personnes sensibles», explique Roxane Guillod, experte au Centre d’Allergie Suisse (aha.ch). La première chose à faire est toutefois de consulter un allergologue qui prescrira les médicaments nécessaires en fonction du diagnostic. Le cas échéant, une désensibilisation permettra d’atténuer les symptômes, voire même de les faire disparaître. Les personnes allergiques s’équiperont aussi d’une literie anti-acarienne et porteront des lunettes de soleil à l’extérieur. chr
(Lire également "La désensibilisation aux pollens, une thérapie inefficace et risquée?")