Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Appels indésirables: ça bouge à Berne

Pas de miracle: aussi longtemps que les courtiers percevront une coquette commission pour chaque nouvel assuré, le téléphone continuera de sonner, qu’il soit raccordé au réseau fixe ou mobile. L’astérisque dans l’annuaire n’ayant pas suffi à endiguer le fléau, le Parlement semble prendre, enfin, la mesure du problème. Les élus veulent en effet limiter la rémunération des intermédiaires pour l’assurance maladie de base. Comme le Conseil national veut étendre cette règle aux complémentaires, la balle retourne dans le camp du Conseil des Etats qui a refusé jusqu’ici d’intervenir dans ce domaine, au prétexte qu’il n’y a pas lieu de plafonner les bénéfices des acteurs privés. Affaire à suivre pendant la session d’été. chr