Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Une nuit pour le prix de deux

Hospitalisé brièvement l’an dernier, un lecteur de Corpataux (FR) s’étonne des méthodes de calcul de sa caisse maladie KPT. Celle-ci lui a facturé quatre jours de «contribution hospitalière», une participation aux coûts qui se monte à 15 fr. par jour et fait partie, avec la franchise et la quote-part, des montants que chaque assuré doit obligatoirement payer. Or, son séjour à l’hôpital n’a duré que trois jours, comme en atteste la facture émise par l’établissement. Strictement parlant, il n’y a même passé que 2 jours et 22 heures, car il a poussé la porte de l’établissement en fin d’après-midi et l’a quitté peu après midi.

Interpellée par notre lecteur, KPT lui a rétorqué qu’elle comptait les jours d’entrée et de sortie comme des jours entiers, peu importe l’heure. Comme ni la loi ni l’ordonnance sur l’assurance maladie ne précise la méthode de comptage, a-t-elle le droit de procéder ainsi? Selon l’Office fédéral de la santé publique, oui: après discussion avec la faîtière des caisses maladie Santésuisse, elle a recommandé aux assureurs, dans une lettre de 2011, de percevoir cette taxe par jour de calendrier. Autrement dit, un assuré qui débarque à l’hôpital peu avant minuit parce qu’il se sent mal et quitte l’établissement au petit matin paiera pour deux jours entiers! vic