Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

La cabane pousse un peu le bouchon

Les alpinistes et les randonneurs sont-ils vraiment libres de consommer leur propre nourriture dans les cabanes de montagne, comme prévu par le règlement du Club Alpin Suisse (CAS)? Un lecteur lausannois en doute après une virée dans la cabane tessinoise de Cristallina. Arrivé avec son propre casse-croûte en guise de repas du soir, il a été prié de le consommer dehors. En outre, une affiche annonce qu’un droit de bouchon de 10 fr. est imputé aux bouteilles de vin montées par les hôtes.

«Il n’existe aucune obligation de consommer dans les cabanes. Par conséquent, les clients ont le droit de manger et de boire à l’intérieur ce qu’ils ont apporté», nous a confirmé le porte-parole du CAS, qui indique que le gardien et la section qui gèrent le bâtiment seront rendus attentifs au respect du règlement. En revanche, comme l’utilisation de la cuisine est rarement autorisée en présence du gardien, les hôtes qui paient la nuitée sans la demi-pension doivent se débrouiller. De plus, le règlement semble largement soumis à interprétation: la facturation des bouteilles de vin des visiteurs ne semble pas choquer l’association, qui la considère comme une taxe d’utilisation du réfectoire.

vic