Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Gare à la tularémie!

L’an passé, le nombre de personnes infectées par la tularémie a quadruplé pour atteindre 129 cas déclarés, prévient l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui peine à expliquer les raisons d’une telle augmentation. Cette maladie infectieuse, encore rare, est provoquée par Francisella tularensis, une bactérie très résistante. La plupart des personnes atteintes ont été infectées par des tiques, estime l’OFSP. Mais elle peut aussi être transmise par d’autres insectes hématophages comme les taons et les moustiques, lors d’un contact direct avec un animal infecté ou son cadavre, ou même par des poussières contaminées. Les symptômes varient, allant du gonflement des ganglions lymphatiques aux atteintes oculaires et sont accompagnés de fièvre ainsi que de douleurs musculaires ou articulaires. Un diagnostic rapidement établi permet un traitement efficace avec des antibiotiques. «Comme il s’agit d’une maladie rare, il importe que les médecins fassent preuve d’une attention accrue en évaluant le risque d’exposition», souligne l’OFSP, qui conseille aussi de bien se protéger contre les tiques et de ne pas toucher les animaux morts.

seb