Panier
x
Le panier est vide

Taxée à la douane pour son propre manteau

Un bien acheté en Suisse mais oublié à l’étranger sera soumis aux taxes douanières si son renvoi par la poste n’est pas correctement déclaré. Témoignage d’une lectrice.

Anne Johnson* a dû payer 35.10 fr. de dédouanement et de taxes d’importation pour récupérer son propre manteau, envoyé depuis les USA! Notre lectrice, d’origine américaine et résidant en Suisse romande, avait pris un vol en urgence en raison de nouvelles inquiétantes sur la santé de son papa. «Je suis arrivée le 15 décembre, il est décédé le 16… Terrassée par sa mort, j’ai oublié mon manteau d’hiver chez mes amis lorsque je suis repartie. J’étais en Floride, il faisait très chaud. Je ne m’en suis donc rendu compte qu’à l’aéroport, mais nous n’avions plus le temps de retourner le chercher», se souvient-elle.

Gracieusement, son amie paie déjà 56 USD pour lui retourner le vêtement, acheté 250 fr. en Suisse début décembre. Mais à la frontière, La Poste taxe encore l’envoi de 35.10 fr. Stupéfaite, notre lectrice décide d’écrire au géant jaune. Elle explique les circonstances douloureuses liées à son oubli, joint même une copie de certificat de décès de son père, ainsi qu’une preuve d’achat de l’habit dans notre pays.  Elle y précise aussi qu’il s’agit de son premier manteau d’hiver neuf depuis plusieurs années, en raison d’une situation financière délicate, Anne Johnson élevant seule ses trois enfants.

Mauvaises indications

Dans sa réponse en allemand (!), le géant jaune se montre intraitable. Faisant fi de toute considération liée aux circonstances de l’oubli et à la situation personnelle de notre lectrice, le service clientèle souligne que le dédouanement a été effectué correctement, dès lors qu’il s’est basé sur les indications fournies sur le colis. L’expéditrice y avait simplement mentionné qu’il s’agissait d’un «winter jacket» (manteau d’hiver) pour une valeur qu’elle a elle-même estimée à 100 USD.

Le service clientèle précise qu’une demande de correction est possible, mais qu’elle ne vaut pas le coup ici. En effet, le dédouanement s’est monté à 30.50 fr. et la modification est facturée 30 fr. Ce montant est remboursé lorsque La Poste a commis une erreur. Or, ce n’est pas le cas ici. Des arguments qui ne sont effectivement pas contestables selon le service juridique de Bon à Savoir.

Comment faut-il procéder alors pour ne pas être taxé lorsqu’un tiers nous retourne un bien de l’étranger ? «Dans le formulaire de déclaration, il faut mentionner: "Objets personnels, réexpédition" et ne pas indiquer de valeur», explique Nathalie Dérobert Fellay, porte-parole de l’entreprise.

 Sébastien Sautebin

  *Nom d’emprunt