Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Assura admet l’erreur et corrige le tir

Samedi 8 décembre, les ex-assurés de Supra, au bénéfice d’une assurance complémentaire d’hospitalisation, ont reçu leur nouvelle police ainsi que les conditions d’assurance de la part de Assura.

Or, la liste d’hospitalisation jointe à l’envoi n’était pas la bonne. Il s’agissait d’une version datant de mai 2012 plus restrictive pour le canton de Vaud que celle corrigée en août 2012.

Suite à cette découverte de Bon à Savoir, Assura a admis l’erreur d’envoi et va immédiatement envoyer la liste actuelle aux assurés concernés. Par ailleurs, celles et ceux qui auraient d'ores et déjà opté pour une couverture d'assurance moins restrictive, dont les primes sont forcément plus élevées, peuvent s'adresser à Assura s'ils estiment l'avoir fait sur la base d'information erronée.

La lettre type reste valable

Cette situation ne modifie en rien le conseil précédemment donné aux ex-assurés de Supra: compléter, signer et envoyer notre lettre type à télécharger à Assura dans les quatre semaines qui suivent la réception des nouvelles conditions. Cette lettre type vise à réserver la validité des conditions d’assurance proposées, à l'issue du jugement qui oppose notre lecteur René Schaefer (photo) – que nous accompagnons – à Supra, suite aux modifications unilatérales des conditions d’assurance faite en décembre 2011. Ce sont, en effet, ces modifications, contestées devant le Tribunal d’arrondissement de Lausanne, qui sont en partie reprises dans les contrats qu’Assura propose actuellement aux ex-assurés de Supra.

Rappelons que l’audience initialement prévue le 4 décembre 2012 a été reportée au 3 janvier 2013, compte tenu de la mise en faillite de Supra, intervenue le 14 novembre dernier.

Zeynep Ersan Berdoz