Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Manger de la viande: ni tout noir, ni tout blanc

Peut-on être un carnivore éthique? Pour son premier numéro, la revue En Mutation se pose la question. Car la consommation de viande est l’un des gros facteurs contribuant au réchauffement climatique. En plus, cela implique l’acte de tuer. Le média soulève, dans une première partie, de vastes interrogations: que sait-on de la conscience animale? Peut-on manger équilibré sans produits animaux? On apprend que l’élevage d’animaux nourris à l’herbe de prairie est bénéfique pour la biodiversité ou encore que nous sommes génétiquement programmés pour aimer le goût de la viande.

Dans la deuxième partie, on découvre des acteurs de la chaîne de production particulièrement sensibles aux problématiques de leurs domaines, qui cherchent des solutions. Cela va de la coopérative d’éleveurs qui gère un abattoir à la viande développée en laboratoire. Il y a aussi les cuisiniers et les bouchers qui valorisent la bête «de la tête à la queue».

Au final, aucune réponse tranchée à la question en titre. Mais on comprend que, si carnivore éthique il y a, il se situe loin des élevages intensifs et des méthodes industrielles.

sp

«Peut-on être un carnivore éthique?»,
Revue En Mutation, No 1, octobre 2021,
coédition Rue de l’échiquier et l’Obs.