Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

15 cafés au lait froids: nuage de café dans du lait très sucré

CAFÉS AU LAIT froids Peu de caféine, beaucoup de graisses et de sucre: la recette des boissons lactées au café incite à privilégier les recettes végétales, un peu plus saines que les autres.

Vous avez dit caffè latte, capuccino ou espresso macchiato? Pas de faux espoirs: les tasses aux accents d’Italie vendues dans les rayons des supermarchés contiennent surtout du lait sucré. Avec si peu de café qu’elles n’empêcheront personne de dormir!

La proportion de lait de vache varie dans la plupart des produits entre 70% et 90%. Le Grande Caffè Macchiato de Migros en contient même 95%. Vient ensuite le sucre, le café n’arrivant qu’à la fin de la liste des composants, et donc en très petite quantité: les boissons lactées au café sont de véritables bombes caloriques.

Aussi gras qu’un croissant

En collaboration avec l’émission Kassensturz, nous en avons confié une quinzaine à deux laboratoires spécialisés dans les denrées alimentaires, pour analyse. Leurs résultats confirment les indications figurant sur les emballages. Le Latte Macchiato acheté chez Denner ou K-Kiosk contient ainsi quelque 10 g de matières grasses, soit davantage que les 8 g d’un croissant au beurre de 40 g. Les experts y ont aussi trouvé 27 g de sucre, soit autant que dans une canette de 2,5 dl de Red Bull ou un verre de Coca-Cola.

Pas de miracle: les boissons affichant de tels scores sont problématiques pour la santé. Vite bues, elles sont aussi caloriques qu’un dessert, sans toutefois procurer une sensation de satiété. Les sucres rapides sont en outre problématiques, parce qu’ils font grimper le taux de glycémie. Ce qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres institutions sanitaires, aggrave les problèmes de caries dentaires, de surpoids, d’obésité et de maladies cardiovasculaires.

On trouve dans cette catégorie le fructose, le saccharose et le glucose. Sur les 15 gobelets de notre sélection, sept, soit près de la moitié, en contiennent entre 11 g et 15 g, ce qui représente entre trois à quatre carrés de sucre. C’est trop, puisque, au fil de la journée, on consomme d’autres aliments qui en contiennent aussi. Nous avons donc sévèrement noté ces produits.

Nous n’avons, en revanche, pas intégré le lactose dans ce total. Ce composant augmente, certes, la teneur globale en calories, mais c’est un sucre lent qui se digère avec le lait. Selon la Société allemande pour la nutrition, il n’existe pas de lien de cause à effet scientifiquement établi entre la présence de lactose dans le lait et des troubles, tels que l’obésité.

Pour diminuer le nombre de calories, on se tournera vers les recettes à base de lait végétal de Emmi, Alpro et Alnatura: toutes contiennent nettement moins de matières grasses et de sucre que les produits à base de lait de vache.

Peu de caféine

Un café au lait classique contient, selon la définition du torréfacteur Tchibo, autant de café que de lait. Les gobelets de notre sélection ont des volumes entre 2 dl et 3,5 dl. Ils devraient donc contenir au moins autant de caféine qu’un expresso de 0,6 dl, soit, selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), quelque 80 mg .

C’est loin d’être le cas: le laboratoire en a mesuré entre 30 mg et 70 mg dans huit produits de notre sélection. Les deux gobelets les plus chargés en contiennent respectivement 110 mg et 120 mg. En comparaison, une canette de Red Bull de 2,5 dl affiche 80 mg de caféine, alors que la même quantité de Coca-Cola en contient 28 mg.

L’AESA considère qu’une personne adulte ou adolescente en bonne santé peut consommer sans problème 200 mg de caféine à la fois, car elle est vite absorbée par l’organisme. Sur la journée, on peut aller sans danger jusqu’à 400 mg. Les femmes enceintes et les enfants éviteront néanmoins ce genre de boissons.

Un peu de crème

Parmi les fabricants qui ont répondu à nos sollicitations, Lidl justifie la teneur élevée en matières grasses de son produit par la présence de crème dans la recette. A l’en croire, cet ingrédient confère à la boisson un goût corsé très apprécié de la clientèle.

Même explication chez Innoprax qui produit les gobelets Lattesso, Denner et Ok.-: la crème améliore la saveur du café et évite d’ajouter, comme le fait la concurrence, des agents liants et épaississants, tels que le carraghénane ou les phosphates. Cet argument s’inscrit toutefois en faux avec les résultats de nos experts, car ils n’ont pas trouvé une trace de ces additifs dans les quinze produits examinés. Ils ont du reste aussi exclu la présence de phosphates et de cadmium.
De son côté, Emmi écrit avoir revu ses recettes: «Depuis le mois de novembre, seuls des produits naturels entreront dans la composition des Caffè Latte.» Et, à l’instar d’Innoprax, Emmi précise qu’il propose aussi des boissons allégées en graisses et en sucre.

Andreas Schildknecht / chr

Voir les résultats
Lire l'article