Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Les bons réflexes pour éviter le gaspillage alimentaire

alimentation Le gaspillage alimentaire est un fléau, mais ce n’est pas une fatalité. Les ménages, qui jettent beaucoup de nourriture, ont leur rôle à jouer dans cette lutte. Cela demande quelques efforts, mais les économies pour l’environnement et le porte-monnaie peuvent s’avérer importantes.

Réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici à dix ans: c’est l’engagement pris par la Suisse dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable de l’ONU. L’enjeu n’est pas moindre. Moins jeter revient à éviter d’utiliser d’importantes ressources et d’émettre beaucoup de CO2 pour rien. En Suisse, 2,6 millions de tonnes de nourriture sont jetées, chaque année. Et les ménages sont responsables de 39% de ce gaspillage, selon les chiffres de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). La bonne nouvelle: réduire le gaspillage dans les ménages, c’est possible. Cela demande, certes, quelques efforts. Mais, à la clé, l’économie potentielle moyenne peut se monter à 600 francs par personne et par an!

Le gros du travail se fait dans la planification des courses et des repas et la gestion des réserves. Autrement dit, avant de faire ses courses, vérifier ce qu’on a dans son frigo et ses placards. Regarder ce qu’il faut consommer rapidement et prévoir les repas en fonction de ces aliments-là. Comme il est fréquent que nous jetions certains aliments plus que d’autres, nous nous sommes intéressés à des solutions spécifiques pour les produits le plus souvent concernés. Voici quelques astuces:

Pain

Avant d’acheter une grosse miche de pain, anticipez les différentes possibilités de l’utiliser. En tartines au déjeuner, en accompagnement d’une soupe ou d’une salade, etc. Si vous n’êtes pas inspiré, mieux vaut opter pour un pain plus petit. Lorsque la baguette devient rassie, il est possible de lui donner une seconde jeunesse en l’humidifiant un peu avant de la réchauffer brièvement au four. Et, quand elle est sèche, on peut la ressusciter grâce à certaines recettes, par exemple le pain perdu ou les lasagnes au pain, comme le propose le site
savefood. ch.

Restes de repas

Certaines personnes ne jurent que par les restes et se mettent au fourneau selon le crédo: «cuisiner une fois, manger deux fois». Pour les autres, mieux vaut réduire les portions. Si on accumule plusieurs moindres restes, on peut les servir ensemble pour former un nouveau repas composé de plats divers. Pour varier, les restes de pâtes ou de pommes de terre peuvent être préparés en gratin. Ou si on préfère attendre avant de resservir un plat, on pensera à la congélation, qui permet de prolonger sa durée de vie.

Fruits

Le filet de mandarines acheté en action était trop gros? La leçon à retenir: souvent, mieux vaut éviter les actions du genre «3 pour le prix de 2» qui nous incitent à acheter davantage que nos besoins. Astuce pour rattraper le coup: il est possible de congeler les agrumes. Si l’on a utilisé le zeste du citron pour une recette, on peut faire de la limonade avec son jus. Les pommes sont ridées? Elles seront parfaites pour préparer des pommes au four. Les bananes murissent plus vite en présence de pommes. Il vaut donc mieux les conserver séparément. Lorsqu’elles deviennent très mûres, les utiliser pour faire un cake ou les couper en rondelles et les congeler. Elles pourront servir à faire des smoothies ou de la «nice cream», une spécialité de glace végane.

Légumes

Les légumes qui ont perdu leur croquant sont parfaits pour préparer des soupes. On peut donner un coup de frais à une salade ou à des carottes en les trempant dans l’eau.
S’il s’agit d’utiliser rapidement un stock de légumes, on peut les couper, les blanchir et les congeler. Les champignons peuvent être coupés en lamelles et séchés.

Pommes de terre

Pour garder la patate lorsqu’on n’a pas de cave fraîche pour une conservation optimale, la solution réside dans la planification. Acheter de petites quantités à la fois. Pour se constituer une réserve, miser sur des tubercules non lavés, qui ont encore un manteau de terre. Les pommes de terre flétries font une excellente base à une soupe. En revanche, les patates vertes sont toxiques et ne peuvent qu’être jetées.

Fromage

Ne paniquez pas si vous voyez de petites taches blanches apparaître sur votre fromage à pâte dure. Il pourrait bien s’agir de cristaux de sel, et non de moisissures. Pour en avoir le cœur net, il suffit de rincer le fromage à l’eau. Si les taches disparaissent, il s’agissait bien de cristaux. Et si vous avez beaucoup de fromage à utiliser, une option est de le râper puis de le congeler. Pour les pâtes molles, il faut aussi savoir distinguer les spores propres au fromage des moisissures nocives, afin de ne pas jeter pour rien. Si la moisissure est blanc-rose ou gris-verdâtre et que le fromage prend une odeur typique de moisi, alors il n’est plus bon.

Yaourts

Il faut savoir que les yaourts se gardent très souvent jusqu’à plusieurs semaines après la date de péremption. Plutôt que d’évacuer d’office un pot périmé, vous pouvez simplement l’ouvrir et le goûter pour savoir s’il est encore consommable. Il en va de même pour de nombreux autres produits estampillés «A consommer de préférence avant». Vous trouverez plus de détails dans notre article «Le bon sens pour lutter contre le gaspillage», à lire sur bonasavoir.ch. S’il s’agit d’utiliser rapidement un stock de yogourts, faites-en des smoothies. Il est aussi possible de les congeler pour en faire du «frozen yogurt».

Lait

Si vous consommez peu de lait, pensez à acheter de l’UHT. Ce lait a été chauffé à «ultra haute température», ce qui le rend stérile. Il se conserve donc plus longtemps. Utiliser les restes de lait pour faire une sauce béchamel ou des smoothies.

Boissons

S’ils sont conservés au frigo dès leur ouverture, les jus de fruits ont généralement une durée de vie d’une bonne semaine. Avant de jeter, faites appel à vos sens. Regardez si de la moisissure s’est formée dans le verseur ou dans le bouchon. Si le jus a un goût fermenté, il n’est plus consommable. Autre astuce: le jus peut être congelé en forme de glaces sucettes ou en forme de glaçons qui donneront une note fruitée à un verre d’eau.

Les cocas et autres boissons gazeuses perdent rapidement leur pétillant une fois ouverts. Si personne n’aime boire du coca plat, les restes éventés peuvent servir dans certaines recettes, comme la sauce BBQ.

Œufs

Pour savoir si un œuf est encore intact, rien de tel que la méthode de nos grands-mères: le mettre dans un bol d’eau. S’il coule, il peut être utilisé même cru dans un tiramisu. S’il flotte, mieux vaut le cuire ou le jeter. Encore des œufs en réserve, mais pas envie de les manger tout de suite? On peut les cuire et les remettre au frigo. Ils se conservent alors plus longtemps.

Snacks

Le cornet de chips était trop gros pour être entièrement grignoté? Les chips peuvent devenir de la chapelure. Molles, elles retrouvent du croustillant après un passage au four.

Et bonne nouvelle: pas besoin de mettre à la poubelle du chocolat qui a blanchi. Il s’agit simplement du beurre de cacao qui a migré à la surface. Le chocolat reste parfaitement consommable. Et les recettes ne manquent pas pour convertir une plaque qui a perdu de sa fraîcheur en pâtisserie.

Viande

La viande, comme le poisson et d’autres produits, ont une date de péremption accompagnée de la consigne «A consommer jusqu’au». Elle doit donc être respectée.

Pour la viande fraîche, mieux vaut l’acheter en petite quantité, selon les besoins précis. Et ce qui reste, on peut le couper en portion et le congeler. Acheter un salami entier au lieu de tranches permet de le conserver plus longtemps.

Vous trouverez de plus amples conseils et de nombreuses idées
de recettes antigaspi sur le site internet savefood.ch.

Sandra Porchet