Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

12 vins français du Sud-Ouest: Sud-Ouest de caractère

Les vins du Sud-Ouest de la France sont encore rares dans les supermarchés romands. Pourtant, ils régalent les amateurs de vins rouges vigoureux.

Bouscassé, le champion du jour n’est pas un inconnu, loin de là. Derrière ce vin d’Alain Brumont, dont le fameux Château Montus est le porte-drapeau du Madiran, se placent des Cahors d’un bon rapport qualité-prix, entre 10 fr. et 12 fr. On y trouve un flacon de la coopérative de Crouseilles, qui produit près de 3 millions de bouteilles (et vinifie la récolte de 400 ha de tannat), deux vins des domaines des frères Rigal, rénovateurs de Cahors, et une cuvée d’entrée de gamme d’Alain-Dominique Perrin, ex-PDG du groupe de luxe Cartier, tombé amoureux du Château de Lagrezette, où officie l’«œnologue volant» bordelais Michel Rolland.

Deux rouges frères de sang
Pourquoi mêler dans une dégustation deux appellations distantes de 150 km à vol d’oiseau, où l’on cultive deux cépages distincts, le tannat à Madiran (1400 hectares) et le malbec (cot ou auxerrois) à Cahors (4400 ha)? «Parce que ces vins se ressemblent en termes de caractère de cépages, par leur ampleur, leur complexité et leur tannicité qu’on maîtrise mieux», répond Isabelle Rey-Auriat, du Château Les Hauts d’Aglan, à Cahors. Les deux cépages, nés dans la même région, font partie de la même famille, celle des «cotoïdes».

Entre Pyrénées et Cévennes, d’Irouléguy aux Côtes de Millau, les vignes du Sud-Ouest forment une quinzaine d’îlots disséminés, bordés au nord par le Bordelais et au sud par le Languedoc-Roussillon. Ces vignobles, mêlant cépages blancs et rouges, invitent à la flânerie touristique. En Suisse, ce sont les vins rouges qui ont le plus de succès… relatif, puisque notre marché se classe au cinquième rang, derrière le Canada, la Belgique, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Et que les Helvètes n’ont acheté, en 2004, qu’une demi-bouteille de vin du Sud-Ouest par ménage.

Des «coqs» à la traîne
Les vins les mieux classés de notre dégustation ne sont pas les «coqs» de ces appellations, qu’on retrouve à la traîne. Pourtant, tant le Château de Mercuès, à Cahors, que le Domaine Laffitte-Teston, à Madiran, sont multiétoilés du Guide Hachette. Et Mercuès, selon le Guide Gault Millau, Le vin 2005, «joue la souplesse et l’accessibilité immédiate» dans le millésime 2000. Quand à Laffitte-Teston, selon le Guide Bettane et Desseauve 2005, il devrait «procurer un vrai soulagement à une époque où trop de madirans exhibent une force brutale».

Hélas, le premier vin dégageait un nez de moisi, qu’on peut attribuer au bouchon, sans préjuger de la qualité intrinsèque du vin. Quant au second, dans la version «tradition» comme dans les «vieilles vignes», sur deux millésimes, il était marqué par un élevage en fûts boiteux. Ces vins montraient des signes de «réduction». Ce terme œnologique s’oppose à l’«oxydation»: la réduction retient tous les arômes, tandis que l’oxydation les libère, parfois jusqu’à la «madérisation», voire au vinaigre, phase ultime de la fermentation du jus de raisin. Mais à ce stade, il n’est plus question de vin!
Pierre Thomas

Pour télécharger le tableau comparatif des produits, se référer à l'encadré.