Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Deux ans pour de l’eau conforme

Dans certaines communes, la teneur en métabolites (produit de dégradation) du chlorothalonil dépasse les valeurs maximales autorisées. Ce fongicide utilisé pendant près d’un demi-siècle dans les cultures est désormais considéré comme cancérigène probable et interdit en Suisse depuis le 1er janvier (lire «Troubles sur l’eau potable» sur bonasavoir.ch). Des analyses de 1700 échantillons d’eau potable ont montré que 27% dépassaient les teneurs autorisées, surtout dans les zones d’agriculture intensive. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire (OSAV) a chargé les cantons d’ordonner des mesures aux distributeurs concernés. Parmi les parades, l’utilisation d’eau du lac, l’exploitation de nouvelles sources, le mélange avec d’autres eaux, etc. L’OSAV a fixé un délai de… deux ans pour agir, avec prolongement exceptionnel possible. «Il peut, par exemple, être difficile pour une commune de 700 habitants d’investir 3 millions de francs en deux ans pour raccorder une nouvelle source», précise l’Office fédéral. seb