Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Du glyphosate dans la gamelle de Médor

CROQUETTES POUR CHIENS Nos fidèles compagnons à quatre pattes ne sont pas épargnés par les substances toxiques dans la nourriture. Seuls deux produits analysés en étaient exempts.

Votre chien se régale de ses croquettes de viande, de céréales et de légumes? En réalité, il ingère probablement aussi des herbicides, des insecticides et d’autres agents conservateurs. Bon à Savoir a fait tester quinze aliments secs pour chiens adultes. Seuls deux ne contenaient ni pesticides ni conservateurs problématiques. Comme quoi nos toutous ne sont pas mieux servis que nosminets (lire «Pesticides au menu des minous»).

Du côté des pesticides, le laboratoire a retrouvé des résidus dans douze produits. Les quantités vont de 17 à 205 microgrammes par kilo (µg/kg). A noter que la nourriture sèche pour chiens n’est pas soumise à des valeurs limites. En comparaison, la plupart des salades, des céréales et des fruits destinés aux humains sont soumis à une limite de 100 (µg/kg).

Des substances pourtant interdites

Les experts ont été particulièrement sévères face aux pesticides qui ont des effets cancérigènes ou dommageables pour la fertilité lors de tests sur des animaux. Parmi les substances les plus décriées figurent le glyphosate, le chlorprophame et le chlorpyrifos. Le premier est encore autorisé en Europe au moins jusqu’en 2022, alors que les deux autres sont interdits.

Le laboratoire a également traqué deux conservateurs: l’hydroxyanisole butylé (BHA) et l’hydroxytoluène butylé (BHT). Il en a retrouvé dans pas moins de neuf aliments. En Europe, ces substances antioxydantes sont autorisées dans la nourriture pour chiens jusqu’à 150 milligrammes par kilo. Toutes les croquettes concernées restent bien en dessous de cette limite. Toutefois, des études sur le long terme indiquent que ces conservateurs ont un effet cancérigène et peuvent provoquer des allergies.

Les fabricants relativisent

Au final, trois emballages obtiennent la mention «très bon»: les Romeo (Aldi), les M-Classic (Migros) et les Purina de Nestlé. Pour le reste, les fabricants estiment que leurs produits répondent à la législation européenne sur les aliments pour animaux et que les résidus de pesticides ne sont pas problématiques pour les chiens. A propos de la présence de glyphosate, Mars, fabricant de Pedigree et Frolic écrit: «Dans le cas de substances autorisées, des contaminations ne peuvent jamais être exclues.» Yummix, qui distribue The Goodstuff, trouve aussi qu’il faut s’attendre à des résidus de pesticides, étant donné qu’ils sont très répandus. En ce qui concerne le BHA et le BHT, Yummix dit qu’il va examiner ses matières premières.

Coop fait preuve d’un peu plus d’autocritique et promet de s’assurer que ses Qualité&Prix Natura plus menu ne contiennent dorénavant plus de chlorprophame. Il a déjà changé de fournisseur pour son produit Adult. Lanterne rouge du test avec ses croquettes Harmony, Qualipet estime que les valeurs nutritives sont plus importantes que des résidus isolés de substances toxiques.