Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

12 riojas «Reserva» de supermarchés à moins de 18 fr.: Sans fracas et sans tracas

Dégustation Les riojas «Reserva» de supermarchés réservent rarement de mauvaises surprises. Mais on ne doit pas s’attendre non plus à être submergé par une intense émotion. 

Les étals de la grande distribution regorgent de riojas. C’est que le marché suisse en est friand au point de se classer au quatrième rang des exportations de l’appellation, derrière le Royaume-Uni, l’Allemagne et les USA! La qualité globale de la production n’y est certainement pas étrangère. Car, malgré un terroir vaste et bigarré, les vins de La Rioja réservent rarement de mauvaises surprises. Le prix à payer, c'est une standardisation des crus produits par les grandes bodegas et un style souvent marqué par l’exubérance des barriques de chêne américain.

Dans le cadre de notre dégustation à l’aveugle, nous nous sommes focalisés sur des riojas «Reserva». Cette mention impose un vieillissement de trois ans au moins, dont douze mois en barriques (lire encadré). Autre point commun de notre sélection, la prédominance classique de l’incontournable tempranillo. Si la moitié des bouteilles l’ont associé à d’autres cépages autorisés comme le graciano, le carignan (appelé marzuelo ou cariñena) ou la grenache, les six autres crus l’ont préféré en monocépage.

Un vin sort du lot

Le grand gagnant de notre dégustation est précisément un pur tempranillo. Deuxième bouteille la plus chère du lot (17.45 fr. chez Denner), le Laturce Reserva 2015 a survolé les débats. Il a été très apprécié par l’ensemble du jury qui a loué son nez intense et sa complexité: «C’est un ensemble bien fait avec des arômes d’épices, de chocolat et un fruité à l’avenant. C’est un vin moderne qui séduira un large public par son côté accessible et charmeur», note Edmond Gasser.

Le plus cher de notre échantillon (17.80 fr. chez Aligro), le Ramón Bilbao Reserva 2014 termine au deuxième rang. Il n’a pas recueilli la même unanimité que le vainqueur, notamment en raison de légères traces d’évolution au nez. «La bouche est certes un peu chaude, mais elle est agréable. Les tanins sont ronds et l’harmonie générale est bonne. C’est un vin simple et efficace», commente Claire Mallet.

Pas de piquette

Le Las Flores Reserva 2015, vendu chez Coop, est un peu de la même veine. Il a également été salué pour sa puissance et ses tanins souples. Mais les petites notes d’évolution qui en émanent ont partagé le jury. Certains dégustateurs ont peu goûté à cette légère oxydation, alors que d’autres se sont montrés cléments en l’attribuant à un style de vinification plus traditionnel.

Pour le reste, l’ensemble des notes décernées montrent que les écarts entre les bouteilles sont serrés (voir tableau). De quoi confirmer la qualité globale des vins de cette région qui a été la première, en Espagne, à être protégée par une appellation d’origine contrôlée (DOC). On peut donc acheter de tels riojas dans les supermarchés sans prendre de grands risques. Mais les amateurs de produits de caractère ne devront pas non plus s’attendre à vivre des émotions décoiffantes.

 

Yves-Noël Grin