Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

C’est du joli, les raviolis…

Les pâtes farcies ont tout pour plaire: complètes, faciles à faire et bon marché. Certains industriels n’hésitent toutefois pas à faire avaler n’importe quoi aux consommateurs, selon le documentaire «La farce cachée des raviolis» diffusé sur France 5. Les préparations de raviolis par un chef étoilé font certes saliver. En revanche, la découverte des processus de fabrication des raviolis en boîte ne donne pas franchement l’appétit. On apprend notamment que le peu de viande dans les raviolis en conserve regorge de restes de bœuf de piètre qualité appelés «minerai»: os, cartilages, nerfs, tendons. Et les pâtes fraîches ne sont pas toujours de meilleure qualité, selon les tests effectués. Des raviolis présentés 100% pur bœuf de la marque italienne Giovanni Rana, leader du marché, contiennent du porc (de 1% à 5%) et du buffle (moins de 1%). La simple présence de ces deux viandes devrait rendre impossible l’apposition de l’allégation: «100% pur bœuf».

«La farce cachée des raviolis», documentaire de Valentine Amado, diffusé sur France 5 le 6 octobre. Visible sur youtube.com

26128.jpg