Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Poissons: le label MSC n’est pas la panacée

«J’ai acheté des filets de cabillaud frais munis du logo MSC», écrit ce lecteur d’Evionnaz (VS), soucieux du respect de la faune. «Ce n’est qu’une fois arrivé à la maison que j’ai lu la mention «pêché avec des filets de fond» sur l’étiquette!». L’acheteur est indigné, car il connaît les dégâts causés aux fonds marins avec les chaluts, constitués de cadres et de chaînes qu’on traîne sur le plancher des océans. «La pêche industrielle aura toujours un impact important sur l’écosystème», reconnaît Pierrette Rey pour le WWF. Il existe toutefois d’autres genres de chaluts, moins destructeurs, car ils sont fixés à des rouleaux en caoutchouc ou conçus pour ne pas racler le fond. Certaines pêcheries ont, en outre, modifié les zones d’intervention pour limiter les dégâts. La porte-parole reconnaît toutefois que le chalutage reste critique et que le label MSC n’est pas un remède à tous les maux. «Poissons et fruits de mer sont une délicatesse, à consommer raisonnablement», conclut-elle. chr