Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Touche pas à mes poussins!

Vous être horrifiés à l’idée que les poussins mâles sont gazés ou broyés à peine sortis de l’œuf? Voici des initiatives qui leur réservent un destin meilleur.

⇨ «La poule à deux fins»: sous ce logo – lancé par Coop en 2014 – dix exploitations élèvent des femelles pour la ponte et les mâles pour l’engraissement. Les œufs sont vendus dans 150 succursales dont 30 en Suisse romande. Les poulets sont proposés entiers dans les grands supermarchés.

⇨ «Coq en pâte»: depuis le 1er janvier 2019, les producteurs du label Demeter sont tenus d’élever un poussin mâle pour chaque poule pondeuse (de même race). Cela représente 10 000  poulets mâles. On les trouve auprès des éleveurs et dans certaines filiales de
Migros et de Alnatura, principalement en Suisse alémanique.

⇨ «Henne und Hahn»: lancé en 2016 par l’entreprise de commercialisation d’œufs bio Hosberg, ce programme promet qu’un poussin mâle est engraissé pour chaque poule pondeuse élevée. Depuis 2018, Aldi vend de tels œufs dans ses filiales. La viande peut être commandée en ligne sur gallina.bio (site en allemand seulement). sp