Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

L’huile de colza peut en cacher une autre

A propos de notre article online «Les bons plans pour bannir l’huile de palme»

Votre article relève que l’huile de colza a souvent remplacé celle de palme dans les röstis. Est-ce vraiement mieux, sachant que l’huile de colza est très instable et nuisible pour la santé lorsqu’elle est chauffée?
Silvia F.

Il faut effectivement éviter de chauffer fortement les huiles à haute teneur en acides gras polyinsaturés. C’est surtout vrai pour les huiles non raffinées de tournesol ou de colza, qui ont un point de fumée très bas. Les huiles raffinées, elles, ont un point de fumée supérieur à 200 degrés et peuvent être utilisées pour la cuisson sans trop de problème. Pour la friture, en revanche, il faut opter pour une huile riche en acides gras saturés (moins bonne pour la santé à froid): arachide ou coco par exemple. Mais il existe aussi des variétés de colza et de tournesol spécialement conçues pour la friture ou la cuisson à haute température: HOLL (colza) ou HO (tournesol). La rédaction