Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

15 sauces à salade: des calories en salade!

C’est vrai: les sauces à salade toutes prêtes sont vraiment pratiques pour la ménagère pressée. Mais leur goût laisse souvent à désirer. Sans parler de leur haute teneur en calories.

Si vous êtes soucieux de votre ligne ou suivez un régime et que vous arrosez vos crudités de sauce à salade toute prête, vous faites fausse route. Car ainsi assaisonnée, l’assiette de salade mêlée ne contenant qu’environ 60 kj (1 kilocalorie (kcal) = 4,2 kilojoules (kJ)), affichera facilement 500 kj. Soit l’équivalent de deux lignes d’une plaque de chocolat au lait ou un verre de Coca-Cola!

Bombes caloriques
Une réalité dont le consommateur n’a pas forcément conscience, car tous les fabricants n’affichent pas la valeur nutritive de leurs sauces de manière transparente. C’est pourquoi Bon à Savoir a soumis les 15 sauces à salade les plus vendues en Suisse aux experts de l’Institut allemand de recherche en alimentation de Potsdam.
Résultat des analyses: certaines sauces sont de véritables bombes caloriques (voir tableau), avec des valeurs affichant jusqu’à 1600 kilojoules par 100 grammes!
C’est le French Dressing de Coop Naturaplan qui s’avère le plus lourd à digérer, avec 1610 kj/100 g. Pourtant, on peut faire plus léger, comme le démontrent les cinq produits n’affichant que 500 à 600 kj/100 g. Réaction de Coop: «Ce produit n’est plus en vente depuis la mi-décembre.» Le distributeur pense donc que notre rédaction a dû acquérir un reste du stock au moment de l’achat des produits pour le test, c’est-à-dire à
la mi-janvier 2002.

Dégustation
Si la teneur en calories d’une sauce à salade est un aspect important, son goût en est un autre. Nous avons donc également procédé à une dégustation. Cinq experts en alimentation et du monde de la gastronomie ont apprécié les produits au laboratoire Veritas de Zurich, en tenant compte des critères suivants (entre parenthèses, le critère indiqué dans notre tableau):
• la sauce est-elle appétissante? (aspect);
• coule-t-elle bien hors de la bouteille? (aspect);
• comment se répand-elle sur la salade? (aspect);
• l’odeur du dressing est-elle équilibrée et agréable ou certains composants – vinaigre ou mayonnaise – prévalent-ils? (odeur);
• la sauce a-t-elle bon goût tant sur la salade que seule? (goût).

Mauvais goût
Le résultat de la dégustation est peu réjouissant: les dégustateurs n’ont apprécié que 2 des 15 sauces. Et c’est le produit le moins cher qui a le plus séduit leurs papil-les gustatives, soit l’Aeschbach French Dressing, vendu 2,95 fr./l chez Jumbo. Goûteux également, le Délice French de Calvé. Les
deux sauces ont obtenu 78 sur les 100 points attribués pour le goût.
Pas mauvaises, la Thomy French Dressing nouveau et l’Aeschbach French Dressing aux herbes, qui ont encore obtenu une note «satisfaisant» pour leur goût.
Pour les onze autres produits en revanche, nos dégustateurs n’ont su trouver le moindre plaisir. Lanterne rouge: le produit Thomy French light aux herbes, avec 32 petits points seulement, parce que son goût et son odeur ressemblaient beaucoup trop à ceux de la mayonnaise.

Pas d’agents conservateurs
La plus chère des sauces, la Thomy à l’estragon n’a obtenu que 42 points gustatifs. Réaction de Nestlé: cinq dégustateurs, ce n’est pas assez! L’entreprise effectue elle-même des dégustations de ses produits avec 120 à 200 personnes avant de mettre un produit sur le marché, explique le porte-parole Philippe Oertlé.
Rien à signaler en revanche du côté des agents conservateurs, si ce n’est de l’acide ascorbique dans la Thomy French dressing nouveau. Certes, cet additif est anodin, mais il n’est pas indispensable, comme le démontre son absence dans les 14 autres sauces.

Absence de germes
Pas de mauvaise surprise non plus avec les analyses microbiologiques: aucune des sauces ne contenait un nombre élevé de germes.
Mais finalement, ne vaut-il pas mieux préparer soi-même sa sauce à salade et obtenir ainsi un produit vraiment à son goût? On peut sans autres en préparer d’avance pour quelques jours (lire l’encadré ci-contre), et à bien meilleur compte que les sauces toutes prêtes!
Thomas Vogel / e.w.

Voir les résultats
Lire l'article