Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Sournoise tartelette

Ingrédient principal d’une pâtisserie «à la cannelle» vendue chez Migros: une bonne dose de vin blanc!

Rentrée de l’école, Dana Gueissaz attaque son goûter… et fait la grimace dès la première bouchée de la tartelette achetée à la Migros par son papa. «J’en mange alors un morceau, raconte ce dernier, et je sens immédiatement qu’elle est imbibée d’alcool!»
L’emballage n’annonce que «tartelette à la cannelle». C’est en lisant attentivement l’étiquette au verso qu’André Gueissaz trouve confirmation de son impression: la composition indique «Vin blanc, 34%».
Un bon tiers d’alcool, pas mal pour un produit vendu par un distributeur traditionnellement abstinent! Même si cette proportion, après cuisson, se réduit à 0,5%, il y a tout de même de quoi justifier une mention lisible sur le recto de l’emballage. Afin d’éviter de faire grimacer (ou tituber) les petits «becs-à-bonbons» – et de se conformer à la Loi sur les denrées alimentaires.
«Cette faute de déclaration est malheureusement passée inaperçue, et nous présentons toutes nos excuses aux consommatrices et
consommateurs», commente Susan Hoby, porte-parole de la Fédération des coopératives Migros (FCM). La présence d’alcool n’est pas fortuite, puisqu’il s’agit d’une spécialité vaudoise (ben tiens!) vendue uniquement dans les Migros vaudoises, fribourgeoises et neuchâteloises. N’empêche, le géant orange a promptement retiré la tartelette de la vente et ne l’a remise en rayon qu’une fois pourvue d’une étiquette conforme. Celle-ci indique désormais clairement qu’il s’agit d’une «tartelette vin blanc-cannelle» et porte la mention «Ne doit pas être donné aux enfants».
B. G.