Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Patates douces de chez nous

Plus besoin d’acheter des tubercules venus des antipodes: la canicule qui a sévi l’été dernier a fait merveille sur les cultures de patates douces pilotes du Seeland. Plus délicate que la traditionnelle pomme de terre européenne, elle ne supporte pas les températures inférieures à 10° C. Il faut donc attendre le passage des saints de glace, en mai, pour la semer en pleine terre. Les champs seront ensuite désherbés à la main avant la récolte, manuelle également, prévue pour septembre. Les patates douces indigènes sont notamment distribuées, cet hiver, par Migros (Neuchâtel et Fribourg), Coop (grandes succursales). Elles n’encombreront pas le frigo puisqu’il faut les conserver à l’ombre à 20° C. chr