Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Traducteurs trop pressés

Est-il légal de mettre en vente une denrée alimentaire dont l’étiquette prévient qu’il ne faut pas la manger, se demande Vincent Lehmann, caustique, sur la page Facebook de Bon à Savoir. Notre lecteur de Rolle (VD) a découvert avec un zeste d’étonnement la mention «Impropre à la consommation (E904, E914)» sur un emballage de citrons verts vendu chez Denner. Ces codes cachent deux additifs: selon notre application Codes E, le premier comporte des risques importants et le second est interdit dans les aliments biologiques en France.

Alors, à la poubelle, le citron? En fait, il faut se pencher sur la version allemande de l’étiquette pour comprendre que la mention «Impropre à la consommation» ne concerne que l’écorce de l’agrume (Schale), détail que le distributeur n’a pas jugé bon de donner en français! Et c’est encore pire pour les italophones, pour lesquels l’étiquette se contente d’indiquer «Agent d’enrobage», sans préciser ce que cette mention implique. Elle n’est pourtant pas sans importance, car consommer le zeste d’un citron dont l’écorce a été traitée présente des risques pour la santé. Contacté, Denner a promis de remédier au problème. vic