Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Le profit avant la protection de la jeunesse

Désireuses d’«inciter les jeunes à faire des choix plus sains», les succursales hollandaises d’Aldi ont décidé, tout comme celles de Lidl, de ne plus vendre de boissons énergétiques aux jeunes de moins de 14 ans! L’initiative est louable, puisque ces rafraîchissements contiennent beaucoup de sucre, de la caféine et, pour certaines d’entre elles, d’autres substances problématiques, comme de la taurine et du glucoronolactone. Mais voilà, en Suisse, Aldi ne l’entend pas de cette oreille et continuera de proposer ces boissons sans restriction d’âge. Le hard discounter souligne que sa politique est conforme aux prescriptions légales. Sa position ne constitue pas une exception: Lidl, Coop, Migros, Manor et Spar refusent également de limiter l’accès à ces produits, profitant d’une législation suisse laxiste. Il n’en est pas de même partout. En 2014, par exemple, la Lituanie a interdit, en première mondiale, la vente des boissons énergisantes aux moins de
18 ans. seb