Codes E

retour

Codes E

Une application des magazines Bon à Savoir et K-Tipp

Les aliments sont de plus en plus «complétés» avec des additifs (colorants, conservateurs, affermissants, exhausteurs de goût, etc.) souvent mentionnés sur les étiquettes, mais parfois seulement sous une forme codée: un E, suivi d'un numéro entre 3 et 4 chiffres. Ainsi, cette soupe contenant des exhausteurs de goût identifiés comme E 621, E 627 et E 631 sur l'emballage. Traduction (que vous ne trouverez pas sur l'étiquette): il s'agit, respectivement, de glutamate, guanylate et inosinate de sodium. Tous trois peuvent déclencher des allergies et de l'asthme et sont donc déconseillés aux personnes qui y sont sensibles: cela non plus, vous ne le lirez pas sur l'étiquette!

Notre application vous permet de décoder ce que l'industrie tente de vous cacher, en vous informant non seulement des risques encourus et des éventuelles contre-indications pour les personnes suivant un régime (végétarien, gluten, etc.), mais également en expliquant à quoi sert chaque additif retenu et dans quel aliment on le trouve le plus souvent.

Il s'agit d'un travail de synthèse mené par nos rédactions à l'aide de dix sources soigneusement documentées, mais aussi très diversifiées. Nous avons donc regroupé leurs informations, clairement référencées dans l'application, et noté chaque additif en fonction des critères suivants:

 

Sans danger: aucune source ne mentionne un risque.

 

Quelques doutes: une source au moins invoque un risque.

 

Risques conséquents: plusieurs sources indiquent des mêmes risques.

 

A éviter absolument: une majorité de sources recommandent d'éviter cet additif.

 

Pas d'infos sur les risques: les sources ne donnent pas, ou pas assez d'informations sur les risques.

Par ailleurs, nous indiquons pour chaque additif s'il est autorisé en Suisse et dans la Communauté européenne. Nous nous fondons sur l'Ordonnance du DFI sur les additifs admis dans les denrées alimentaires du, respectivement sur le règlement européen CE 1130/2011, entré définitivement en vigueur le 2 décembre 2013. Mais attention: les denrées alimentaires contenant les plus récentes interdictions (E128, E154, E161 h, E216, E217, E342, E364, E550, E1101 et E1503), qui ont été mises légalement sur le marché durant la période transitoire (2012 et 2013), peuvent être commercialisées jusqu'à l'épuisement des stocks!

Nous avons également indiqué lorsque les additifs sont déconseillés par les milieux biologiques et pour les enfants en bas âge. Source: «Les additifs alimentaires, Hélène Letellier (édition First, 2013)

Enfin, nous signalons les additifs qui sont «trompeurs» et/ou «inutiles». Comprenez que leur utilisation ne sert qu'à masquer des défauts de qualité, et n'apportent donc aucun avantage pour les consommateurs. Source: calculateur des additifs alimentaires, www.testachats.be

Droits et responsabilités
Nos fiches sont une synthèse d’informations extraites de différentes sources spécialisées dans les additifs alimentaires, toutes clairement référencées dans chaque fiche détaillées. Les Editions Plus Sàrl ainsi que Konsumenteninfo AG déclinent toute responsabilité pour tout type de dommages qui pourraient survenir en rapport avec l'accès ou l'utilisation de l'application. En cas de problème avec notre application, merci de prendre contact via notre messagerie: info@bonasavoir.ch

© Editions Plus Sàrl, CP150, 1001 Lausanne, Suisse.