Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Le dioxyde de titane banni de l'alimentation à l'automne

Le dioxyde de titane sera interdit comme additif alimentaire en Suisse à partir de l'automne. L’interdiction, qui entre en vigueur le 15 mars 2022, est assortie d’un délai transitoire de six mois, a indiqué l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

Cela signifie que les denrées alimentaires pourront encore être produites et commercialisées selon l’ancien droit jusqu’au 15 septembre. Après cette date, elles pourront être remises aux consommateurs jusqu’à l’expiration de la date limite de conservation. La décision d’interdire le dioxyde de titane en Suisse se fonde sur une évaluation de la sécurité de cette substance par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Connu aussi sous le nom de colorant E171, le dioxyde de titane employé comme additif alimentaire a été interdit par l’Union européenne en janvier 2022. 

Le dioxyde de titane est un additif utilisé principalement dans les confiseries et les compléments alimentaires. Il donne une couleur blanche aux aliments. En mai 2021, l’EFSA a conclu qu’un dommage au patrimoine génétique par les particules de dioxyde de titane ne pouvait être exclu. Rappelons que le dioxyde de titane reste autorisé dans les médicaments.

Source: OSAV