Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Nombreuses augmentations de prix à la Poste

La Poste Lettres, réexpéditions, boîtes postales, entreposage… La Poste a décidé d’augmenter les prix de nombreuses prestations, parfois massivement, alors que ses bénéfices bondissent.

Double peine pour les consommateurs: alors que le nombre d’offices postaux continue à se réduire comme peau de chagrin, le géant jaune vient d’annoncer qu’il augmente les prix de plusieurs de ses prestations:

Bon à Savoir a listé les principaux changements: 

  • Le prix de tous les envois de lettres en Suisseaugmente de 10 ct pour le courrier A et de 5 centimes pour le courrier B, quel que soit leur format.
  • Le prix des lettres en envoi international augmente aussi, de manière plus marquée. Le prix pour une lettre standard (max. 20 g.) passe par exemple de 1.40 fr. (Economy) à 1.80 fr pour une destination en zone 1 Europe ou encore de 2.90 fr. à 4.00 fr. pour le même courrier mais plus lourd (jusqu’à 100 g).
  • La demande de réexpédition de courrier, par exemple suite à un déménagement, bondit de 30 fr. à 45 fr. pour 12 mois, soit 50% d’augmentation. La Poste a aussi créé deux nouvelles prestations: 35 fr. pour 6 mois et 55 fr. pour 18 mois.
  • La Case postale Basis, jadis gratuite avec 5 envois ou plus par jour, coûtera désormais 120 fr. par an. Avec moins de 5 envois quotidiens, le prix baisse toutefois de 240 fr. à 120 fr.
  • La prestation My Post 24  augmente de 7.50 fr à 7.65 fr. pour les PostPack Priority (compartiment XS, S et M) et de 5.50 fr à 5.95 fr pour les PostPac Economy. En revanche, les prix pour les compartiments L et XL diminuent.
  • Pour «l’Inspection, détermination de la valeur et entreposage» des colis arrivant en Suisse, le prix passera de 13 fr. à 20 fr. si le client met plus de trois jours ouvrables à répondre à la demande de La Poste. Il deviendra en revanche gratuit jusqu’à trois jours ouvrables.
  • Le supplément des données douanières EAD au guichet passe de 3 fr. à 5 fr.
  • Le formulaire «Autorisation de distribution au guichet» est désormais payant et coûte 12 fr.
     

Le changement du prix des lettres en Suisse (10 ct/courrier A et 5ct/courrier B) peut paraître modeste, d’autant plus, qu’il n’avait pas changé depuis 2004. Il faut savoir néanmoins que la Poste souhaitait une augmentation supérieure, et qu’il a fallu l’intervention du Surveillant des prix Stefan Meierhans pour limiter la casse.

De plus, l’ampleur de certaines augmentations laisse songeur, notamment pour les nombreuses personnes qui déménagent en Suisse. Le coût de réexpédition de leur courrier à leur nouvelle adresse bondit ainsi de 30 fr. à 45 fr. !

Ces augmentations sont d’autant plus regrettables pour les consommateurs qu’elles interviennent dans un contexte de réduction extrêmement brutale du nombre d’Offices de poste ces quinze dernières années. Et elles posent d’autant plus de questions que les chiffres actuels sont favorables. Le bilan semestriel de l’Entreprise montre ainsi un joli bénéfice consolidé de 247 millions de francs, dû notamment à l’augmentation du nombre de colis.

Enfin, certaines décisions laissent songeur, comme l’augmentation du courrier A. Notre partenaire Saldo a relevé récemment que l’immense majorité des boîtes aux lettres jaunes ne sont plus relevées le dimanche (300 le sont encore sur …14000) et une boîte sur deux est vidée après 9 heures. Dans de nombreux endroits, cela signe en quelque sorte la fin du courrier A puisque les enveloppes déposées après 9 heures du matin n’arrivent pas à destination le lendemain.

Au final, les quelques rares baisses de prix ne semblent être là que pour mieux faire passer la pilule, et les mesures adoptées donnent l’amère impression que la Poste privilégie de plus en plus ses bénéfices plutôt qu’un vrai service public en faveur de la population. 

Sébastien Sautebin