Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Le guide pratique du locataire

La pandémie qui sévit depuis plus d’un an en Suisse et dans le monde rend l’avenir incertain tant sur le plan sanitaire qu’économique. Pour l’heure, la loi ne fait pas de cadeaux aux locataires qui subissent des pertes importantes de revenu en raison de la crise: s’ils n’arrivent plus à payer leur loyer, ils s’exposent ni plus ni moins à une résiliation de bail.

Il existe heureusement des outils pour leur permettre de payer moins cher. Le taux hypothécaire, en chute libre depuis des années, est tombé au plancher historique de 1.25 % depuis le 3 mars 2020, alors qu’il culminait à 7 % au début des années 90. Nombreux sont les locataires qui n’ont pas exigé les diminutions auxquelles ils avaient droit au fil du temps. Peut-être en faites-vous partie ?

On peut aussi, mais rares sont ceux qui le font, s’opposer au loyer initial: aujourd’hui, seuls 1 % des prix des nouvelles locations sont remis en question. Et pourtant, l’économie est parfois stratosphérique, à l’instar de ce locataire vaudois qui a pu faire passer son loyer de 2150 à 1390 fr. par mois. Il serait dommage de s’en priver!

Vous trouverez aussi, à la fin des chapitres, de nombreuses lettres types pour s’adresser à son bailleur ou directement aux autorités de conciliation lorsque c’est nécessaire.