Tuberculose: vaccin déconseillé

BàS / n° 2012-06 (p.25)

Chaque année, quelque 550 cas de tuberculose sont déclarés en Suisse. Le risque de contagion reste pourtant faible et la vaccination n’est recommandée que dans des cas exceptionnels. Seuls ceux qui ont été en contact étroit avec une personne atteinte de cette maladie peuvent la développer à leur tour. La situation la plus courante est celle des enfants dont les parents ou les grands-parents en ont souffert. Mais un malade peut également infecter son entourage.

Pour être touché, on estime qu’il faut séjourner au moins une ou deux heures près d’un malade dans le même local, sans ventilation. A noter que le risque est plus élevé pour ceux avec des défenses immunitaires déficientes (infection VIH, traitement de longue durée à la cortisone, chimiothérapie anticancéreuse, diabète, abus d’alcool, etc.).