L’assurance ménage grimpe

Les risques d’intempérie étant plus importants, une ordonnance fédérale impose aux assureurs – donc à leurs clients – une augmentation des franchises et des primes de l’assurance ménage.

Nul n’a oublié les images de l’été 2005: Berne sous l’eau et Brienz dans la boue. Si ces évènements ont marqué les esprits, ils pèsent aujourd’hui sur les porte-monnaie des quelque deux millions de ménages...

L'accès à ce contenu est protégé
Déjà abonné ?